Forum Lyme Francophone

Media-tiques, portail francophone d'informations sur les maladies vectorielles à tiques • France Lyme
Nous sommes le 21 Sep 2019 15:19

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 59 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: sexualité ?
MessagePublié: 02 Mai 2013 03:40 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 11 Avr 2013 11:51
Messages: 142
Bonsoir,

Voilà, je cherche depuis une plombe un sujet quelque part sur la toile qui traite de la sexualité dans la maladie. Ce n'est déjà pas chose aisée (surtout sans tomber dans le graveleux ! ) mais sur Lyme, pas un mot.

Je m'interroge :hmm les lymés ont-ils tous une vie sexuelle normale et épanouie où personne n'en parle ?

Moi j'ai bien envie d'en parler, j'ai bientôt 40ans, je vis avec l'homme de ma vie et nous avons toujours eu une vie sexuelle épanouie. Mais bien sur, tout serai trop simple si... si ma libido ne s'était pas fait la malle avec mes dernières dents !

J'aimerais savoir si d'autres personnes hommes ou femmes ont eu ce "symptôme en prime" ou non. Si je ne suis pas seule, j'aimerais avoir vos trucs et astuces car je me sens bien démunie... J'ai tenté les romans coquins (vive Mr Grey) a déconseiller en salle d'attente et valable a condition d'avoir une attention moyenne de plus de 5 mn ! Nous avons aussi tenté quelques jeux (nous en avons toujours eu) mais qui me laissent dans une telle indifférence que je pourrais m'endormir :oops:

Je ne sais pas si ce thème sera le bienvenu, cependant, loin de chercher des choses inavouables, nous restons des mammifères avec des besoins si ce n'est démentiels et/ou folklo, au moins des besoin d'amour et de partage avec nos conjoints. Perso je déprime de mon état a ce niveau là et si mon amoureux est très compréhensif il n'en a pas moins des besoins... que j'aimerais bien combler ! bon pour cela il faudrait déjà que la fatigue chronique s'efface un peu, que des maux de ventre ne prennent pas la place laissée libre par la fatigue et enfin que j'ai un peu plus de capacité pulmonaire et d'envie de gentille "débauche" !

Elle est loin la fille tip top faisant la maligne sur ses talons de 14 cm toujours pimpante, maquillée au top, la ligne "parfaite", bref elle est loin :pleure mes pantalons taille basse, mes tops ajustés, mes robes moulantes et mes beaux talons vont mourir d'ennui et pour tromper l'ennemi, ils vont faire les malins en faisant de l'oeil a mes tenues "confortables"

Je n'ai plus de désir, je me sens moche au possible et quelques fois.... bref rien pour une vie sexuelle épanouie ou satisfaisante ! mais je reste persuadée que la guérison sinon notre santé mental passe aussi de là.

Voilà, j'espère que ce post ne sera pas noyé ou viré car je pense qu'il a toute sa place dans la maladie

En espérant lire des trucs et astuces, sinon la confirmation que je ne suis pas seule a avoir ce soucis :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 02 Mai 2013 05:49 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Oct 2005 19:15
Messages: 6208
Localisation: melleroy 45
Rassures toi, t'es pas la seule!!

Je n'irai pas plus loin car il est trop tôt, je pars bosser.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 02 Mai 2013 10:22 
Hors-ligne
Administrateur du site
Administrateur du site
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 14 Déc 2007 22:03
Messages: 4115
Localisation: près de carcassonne 11
Est-ce que tu trouves quelques pistes sur ces symptômes ici? : viewtopic.php?f=6&t=2885

_________________
topo


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 02 Mai 2013 13:26 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 18 Jan 2011 15:18
Messages: 1138
Avec la maladie un peu moins de libido mais l'appétit vient en mangeant . :wink: . Et puis y a des moment ou l'on est un peu plus en forme que d'autre faut donc faut en profiter .
C'est un excellant antidouleurs aussi . Alors l'excuse d'avoir mal n'en est pas une ...
Pour la fatigue , je pense qu'on a pas besoin de faire de performance olympique . Des câlin doux et sensuels sont sympa aussi .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 02 Mai 2013 17:45 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 04 Fév 2013 18:29
Messages: 29
Localisation: le Valromey, pays du Bugey, dans l'Ain (01)
Bonjour Natachapocpoc,

Oh non, tu n'es pas la seule à avoir ce souci, je pense qu'on est même très nombreu(x)ses !

Bravo d'aborder de front ce sujet, qui n'est que rarement ou marginalement traité dans ce forum pour ce que j'en ai lu, alors que ça me paraît être un symptôme important et aggravant de la maladie.

Dans mon cas, c'est un problème de couple d'autant plus difficile que nous sommes malades tous les deux, mais à des degrés différents :

- Mon épouse, malade depuis plus de 10 ans, confrontée à l'incompréhension de l'entourage professionnel et familial et au déni du monde médical, a traîné des années avant d'être diagnostiquée "maladie de Lyme chronique", en passant par les cases "burn out" au boulot et cessation d'activité (à 48 ans en 2004), dépression, traitée d'hystérique, d'hypochondriaque, etc..., bref, l'itinéraire malheureusement classique d'une "lymée" ignorant ce qui lui arrive, errant de généraliste en spécialiste, de rebouteux en magnétiseur, et que la plupart des médecins poussaient au désespoir et aux pensées suicidaires par un acceuil inhumain et une fin de non-recevoir.

Dans la forme de sa maladie, parmi la trentaine de sympômes typiques de la borréliose qu'elle présentait (et présente toujours, malheureusement), le plus invalidant etait la douleur -les douleurs, plutôt- très intenses, presque partout dans le corps, y compris la tête,, très handicapantes, anxiogènes et déprimantes.

Autant dire que dans cet état, et avec une hypersensibilité à fleur de peau rendant douloureuse même une caresse, avec une hyperacousie, une insupportabilité à tout mouvement autour d'elle, à la moindre contrariété, etc..., etc..., elle a dés le début de sa maladie perdu tout désir sexuel. Comme elle le disait, elle avait "la libido dans les chaussettes", [et ça ne voulait pas dire que sa zone érogène favorite était devenue la plante des pieds (!)], mais bien qu'il n'y avait en elle plus l'ombre du moindre désir.

Chose que je n'ai d'ailleurs pas compris tout de suite, mais rapidement quand même au vu de ses douleurs qui étaient très violentes et l'épuisaient, lui rendant toute vie "normale" impossible, et qu'aucun analgésique, même les morphiniques, n'arrivait à réduire.

- Pour ma part, je n'étais pas encore atteint de la ML à l'époque (ou peut-être "porteur sain" sans le savoir); Ayant 7 ans de plus qu'elle, j'avais alors 55 ans, et sans avoir la libido débridée et ardente d'un jeune homme fougueux de 20 ou 30 ans, j'avais encore un certain penchant pour les câlins, les baisers et les étreintes amoureuses; c'était important pour moi dans notre vie de couple, tant sur le plan physique qu'affectif, mêm pour l'équilibre mental.
Il y avait eu dans le temps un différend entre nous sur la fréquence de ces rapports, car jeune, j'étais plus "porté sur la chose" qu'elle, mais avec l'âge, je m'étais réglé sur son désir et nous aimions cela.

Devoir y renoncer du jour au lendemain de façon durable m'aurait paru invivable à l'époque, mais les choses ne se passent pas comme ça : elles s'installent progressivement.

Il y avait tant de problèmes prioritaires à rèsoudre : découvrir de quoi elle souffrait, soigner sa dépression, trouver un médecin ouvert à cette maladie de Lyme chronique et compétent, obtenir les traitements efficaces; régler la situation vis à vis des caisses d'assurance-maladie et des complémentaires; trouver une solution financière à la perte de son emploi; affronter l'incompréhension des familles, des proches, des collègues; faire des voyages de 8 heures aller-retour pour de se faire soigner sans être sûr d'être tombé sur "le" bon toubib; se retrouver d'un coup aux urgences parce qu'elle avait fait une attaque de panique, et faire comprendre la situation aux soignants; re-aménager notre espace intérieur pour qu'elle ait sa chambre, calme et isolée, pour éviter un surcroît de tensions et d'inconfort; et j'en passe tant et tant..; c'est vrai qu'il n'y avait plus grand place pour la bagatelle !

On se consolait un peu en s'allongeant et se serrant l'un contre l'autre, les soirs où elle avait un peu moins mal, mais même cela, au bout de quelques minutes, passait de la douceur et de la tendresse à une proximité et un contact difficilement supportable pour elle.

Pendant que je m'habituais à regret à renoncer à cette partie de notre vie commune, j'ai contracté à mon tour la maladie de Lyme (en 2007), d'abord stade "érythème migrant" avec soins ATB "classiques", puis déclaré guéri, mais... avec des séquelles telles que je me posais des questions. Mon état empirant au fil des mois (douleurs articulaires, vertiges, brouillard mental, pertes cognitives importantes, maux de tête, etc...), j'ai fini, au bout de 2 années de tribulations, par comprendre que j'avais une ML chronique, et non pas un simple "syndrôme post-Lyme" comme le disait la médecine officielle, ces "séquelles" dont mon médecin traitant disait qu'elles allaient s'atténuer, puis disparaître.

Et j'ai connu à mon tour une baisse de libido très marquée et rapide, qui, si elle rendait moins difficile la privation des rapports sexuels, n'était pas une consolation pour autant, car "ça" se passe aussi dans la tête, et la frustration existe bel et bien, sexuelle, mais aussi sensuelle, sentimentale et mentale.

Donc voilà où on en est après plusieurs années de galère et malgré des soins qui nous ont amélioré l'un et l'autre (les traitements du bon dr . de N. depuis 2 ans, et 2 semaines au BCA le mois dernier en sus pour mon épouse) ; on ne désespère pas de retrouver un jour une bonne part de nos désirs d'antan !... mais pour le moment, on est arrivé à un statu quo où cette partie de notre vie commune est mise en "stand-by" en attendant mieux !

Aussi j'envie Vanchou qui peut dire que "l'appétit vient en mangeant", que "l'excuse d'avoir mal" ne tient pas, et qu'en plus, "les câlins ont un effet antidouleur" : pour moi, je sais que ça marcherait tout à fait, et qu'en plus ça redonne un peu d'euphorie et de joie de vivre; malheureusement, il faut être deux pour ça, et pour mon épouse, les quelques très rares fois où on a essayé, sans même aller bien loin, même en étant "calmes, doux et sensuels", elle a ressenti très vite une aggravation de ses symptômes et de ses douleurs.
Donc on en reste, entre nous, aux bisoux et aux embrassades en attendant le retour d'un hypothétique printemps...
Et puis je n'ai pas honte de dire que, quand j'ai un peu de désir de mon côté, je me fais plaisir tout seul : comme disait Woody Allen : "Trouvez-vous que donner du plaisir à la personne que vous aimez le plus au monde est une bonne et belle chose ?" -"Oui, bien-sûr!" -"Alors pourquoi condamnez vous la masturbation ?"

Voilà, c'était ma modeste contribution sur ce sujet; Encore une chose : on s'en sort beaucoup par l'humour, et on arrive à rire de nous-mêmes et à plaisanter sur ce sujet, dont on parle ouvertement; ce qui permet de ne pas enfermer cette frustation sous cloche et de désamorcer les conflits qu'elle peut faire naître.

Tout ça me rappelle une blague nulle qu'on se racontait entre collègues forestiers :
" Tu sais ce que c'est, MMS ?
- Non
- Ce sont "Mes Moyennes Sexuelles" :
. à vingt ans, c'était : Matin, Midi et Soir
. à quarante ans, Mardi, Mercredi et Samedi
. à soxante ans, Mars, Mai et Septembtre
. et maintenant que j'ai quatre-vingt ans, c'est : Mes Meilleurs Souvenirs".....
Mon problème, c'est que je n'ai pas 80 piges, et ça ne me fait rire qu'à moitié....

Bon courage à tous et toutes, les beaux jours reviendront,

Tiloup


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 02 Mai 2013 19:44 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 02 Nov 2009 22:03
Messages: 1870
Localisation: 59
:lol: Aha la bonne vieille blague MMS, je la connaissais, mais elle me fait rire à chaque fois.

En tout cas je vois que ce sujet semble intéresser du monde, c'est curieux !? 8) (je réalise que je n'ai pas posté depuis quelque temps et que je poste pile ici, peut-être ma lecture actuelle de la trilogie Fifty Shades qui me travaille ?).

En ce qui me concerne, je ne rentrerai pas dans les détails, mais je n'ai jamais eu aucun souci de ce côté là, ça va un peu avec l'ensemble de mon tableau clinique qui est très vaste mais très soft aussi, comparé à certain(e)s. De nombreux symptômes, mais rien de réellement insupportable ou handicapant au sens propre.

C'est plutôt "l'avant" qui est difficile : pas toujours envie d'aller vers les autres quand on ne se sent pas bien, pas spécialement envie de séduire quand on a des articulations qui déconnent ou des vertiges, etc ... mais le plaisir de regarder de jolies femmes et/ou de vouloir aller plus loin n'en est pas pour autant dénaturé ! Le regard de l'autre compte beaucoup, même si notre maladie est "invisible", on se sent souvent diminué.

Bon je m'arrête là, je ne donnerai pas d'exemple concret :oops: mais je confirme qu'on peut profiter des bons plaisirs de ce monde même avec Lyme !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 03 Mai 2013 13:50 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 18 Jan 2011 15:18
Messages: 1138
Le plaisir donne des Endorphines, une ormone secreté par le cerveau aussi puissante que de l'opium .
Donc je persiste à dire que c'est un anti douleur .


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 04 Mai 2013 02:21 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 11 Avr 2013 11:51
Messages: 142
Mille merci a vous !!! ouf ! bon même si je savais bien que je n'étais pas seule...

Christine, je pense que nous avons la même vie débridé (c'est peu dire :roll: ), j'ai remarqué au fil de mes lectures certains de tes messages, tu semble être malade depuis bien plus longtemps que moi, si tu as des pistes, je suis preneuse :wink: si ça te gêne de les poster ici (ce que je peux tout a fait comprendre), peut-être en MP ?

Aj : je n'arrive pas a ouvrir le lien (mon ordi ou le lien ? je vois ça demain a tête reposée :wink: )

Vanchou : et oui, je suis bien d'accord qu'une bonne dose d'endorphines... il n'y a rien de tel ! par contre, pour l’appétit qui vient en mangeant... au sens propre, mon assiette a tendance a retourner pleine dans la cuisine... le reste suit :wink:

Merci Tiloup pour le témoignage ! vraiment merci ! je partage certains symptômes identiques ceux de ta moitié :triste

Tiloup a écrit:
Oh non, tu n'es pas la seule à avoir ce souci, je pense qu'on est même très nombreu(x)ses !

Bravo d'aborder de front ce sujet, qui n'est que rarement ou marginalement traité


Pas de quoi, mon deuxième prénom est "pavé dans la mare" :-D

Tiloup a écrit:
une hypersensibilité à fleur de peau rendant douloureuse même une caresse, avec une hyperacousie, une insupportabilité à tout mouvement autour d'elle, à la moindre contrariété, etc..., etc..., elle a dés le début de sa maladie perdu tout désir sexuel. Comme elle le disait, elle avait "la libido dans les chaussettes", [et ça ne voulait pas dire que sa zone érogène favorite était devenue la plante des pieds (!)], mais bien qu'il n'y avait en elle plus l'ombre du moindre désir..


Je compatis pleinement ! j'ai aussi fais connaissance avec l'hypersensibilité il y a 3 mois. Elle était accompagnée de l'hyperacousie et d'odorat modifié (et surtout décuplé).

Déjà que ce n'était pas le pied avant (oui, t'en qu'à avoir la libido dans les chaussettes, autant parler de pieds :pagrave ), ces nouveaux symptômes ont achevée le peu de tigresse qui restait en moi :pfff j'en ai même coupé mes griffes (ça tombe bien, car a me gratter toute la nuit dans mon sommeil je risquais de me blesser)

Nous avions trouvé jusque là, la parade des caresses et autre massages qui a défaut de libérer grande quantité d'endorphine nous permettait de rester en contact direct, de partager de la tendresse. Avec l'hyper sensibilité... bye bye massages et gestes tendres :pleure

J'ai la chance que ce symptôme me fiche la paix de temps en temps, mais de la a redevenir une femme épanouie... faut pas pousser (de mauvais gout je vous l'accorde) ! car en effet, il y a tellement de choses a gérer... la vie et les obligations de la maladie suffisent a épuiser mon peu d’énergie :?

Nous continuons a partager le même lit, mais ton témoignage me fait penser que cela pourrait nous arriver aussi... pas glop !

Tiloup a écrit:
Et puis je n'ai pas honte de dire que, quand j'ai un peu de désir de mon côté, je me fais plaisir tout seul : comme disait Woody Allen : "Trouvez-vous que donner du plaisir à la personne que vous aimez le plus au monde est une bonne et belle chose ?" -"Oui, bien-sûr!" -"Alors pourquoi condamnez vous la masturbation ?"


Oui, il reste la masturbation. De temps en temps, quand je vois que mon chéri est a bloc (dans tous les sens du terme... pas simple la Lymée-en-folie.com... j'arrive a me motiver pour au moins en faire un partage avec lui, mais... les soucis, la fatigue... Grr je lui en veux a Lyme sur ce coup là !!! :mur

Tiloup a écrit:
on s'en sort beaucoup par l'humour, et on arrive à rire de nous-mêmes et à plaisanter sur ce sujet, dont on parle ouvertement; ce qui permet de ne pas enfermer cette frustation sous cloche et de désamorcer les conflits qu'elle peut faire naître.


Nous aussi en parlons sans tabou et surtout en tentant de dédramatiser. Ce n'est pas toujours simple, mais avec beaucoup d'amour et de patience ? oui, j'ai envie (besoin !) d'y croire :wink:


Perso, pour mes "trucs et astuces" (après la version "méthodes de grands mères".. :-D ) :

* Comme dit plus haut, merci Mr Grey (même s'il fait pas des miracles... c'est toujours bon a tenter) !
* Les bains, quelques fois dans l'eau mon hypersensibilité se calme un peu (eau très chaude a des moments ou j'ai très froid (j'alterne chaud et froid tous les jours, voir toutes les heures :roll: )
* Les massages, toujours dans l'hypothèse d'une pause de la sensibilité

Voilà ça va pas bien loin... Mr chéri m'a offert quelques jouets, mais pour le moment... Dans les jouets offerts, certains sont a utiliser seule. Pour ma part, pas super concluant... peut-être dans une vie de couple "normal" ? mais là... Ariane est toujours au sol :?

Merci a vous de ne pas avoir zappé ce sujet. Il vient d'une discussion avec une amie qui se remet très difficilement d'un cancer et qui a aussi rencontré ce problème. Il lui a été conseillé de rencontrer un sexologue. Après en avoir "choisit" un qui lui a avoué ne pas avoir d’expérience dans le domaine... c'est fort quand même ! du coup, on tente d'en parler toutes les deux, sans langue de bois, dans l'objectif de mieux vivre notre maladie.

Merci donc la population Lymé :wink: on va y arriver :wink: :lo

P.S : (question bête) vous avez l'impression que la baisse se rencontre plus chez les femmes que les hommes ?


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 04 Mai 2013 08:06 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Oct 2005 19:15
Messages: 6208
Localisation: melleroy 45
Citer:
Elle est loin la fille tip top faisant la maligne sur ses talons de 14 cm toujours pimpante, maquillée au top, la ligne "parfaite", bref elle est loin :pleure mes pantalons taille basse, mes tops ajustés, mes robes moulantes et mes beaux talons vont mourir d'ennui et pour tromper l'ennemi, ils vont faire les malins en faisant de l'oeil a mes tenues "confortables"


ça, ça m'a fait flaché.

Plus de maquillage parce que si non je ne ramène pas la voiture tellement les yeux me piquent.
Plus de bijoux parce que l'encerclage provoque des crises.
Plus de sous tif, si non il faut prendre des antalgiques pour les névralgies intercostales.
Plus de talon parce que les pieds sont bien trop douloureux.
Plus de jupe évidemment, c'est un encerclage!!

Que des tenues confots, et c'est bien ainsi.

En vérité, rien ne me manque plus...

Ma vie a un sens, je bosse, je fais mon jardin, je soigne mes animaux, on bouffe bien, on rigole.
A vraie dire je bosse énormément et ça me suffit désormais, mais la révolte fut longue avant cet apparent état de sérénité.

Pour moi, rien est fini de toute façon, tout peut arriver, les progrès étant constant, on ne peut savoir ce qui se passera demain.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 05 Mai 2013 01:58 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 11 Avr 2013 11:51
Messages: 142
christine a écrit:
Plus de maquillage parce que si non je ne ramène pas la voiture tellement les yeux me piquent.
Plus de bijoux parce que l'encerclage provoque des crises.
Plus de sous tif, si non il faut prendre des antalgiques pour les névralgies intercostales.
Plus de talon parce que les pieds sont bien trop douloureux.
Plus de jupe évidemment, c'est un encerclage!!

Que des tenues confots, et c'est bien ainsi.



Je suis loin du chemin de la sérénité... je vais apprendre moi aussi, pas le choix. Mais pour le moment... j'ai du mal (gros coup de pas glop)

Le maquillage, idem et en bonus avec les muqueuses sèchent, j'arrête pas de les tripoter (sympa le style gothique, pourquoi pas, mais pas pour moi... en plus j'ai plus l'air d'une camé que d'une gothique... :pagrave

Bijoux et soutif, ça dépend des moments, des jours....

Plus de talons et là.... comme pour le maquillage et les tenues sexy ben ça passe mal :mur

Pour les jupes, moi c'est l'inverse. Par contre, que des tailles basses et qui ne doivent pas du tout me serrer (le ventre, estomac...) et en fait ça me convient mieux que les pantalons (eux je les pleure...). Le haut des pantalons me serrent, rien a faire ! j'en ai 1 seul qui va, car taille super élastique et je le positionne très très bas (touche pas le ventre, mais ne serre pas l'entre jambe ). Bon mais ceci dit, les jupes ne sont pas celles d'avant... comme le reste elles sont... confortables... l'hiver galère, car pas de collant (le ventre aime pas), mais pas non plus dans l'état d'esprit des bas... bref, que du bonheur !

Pour la blague : chéri me dit depuis plusieurs mois "mais comme tout te serre, reste en sous vêtements !" ben tiens :lol:


christine a écrit:
Ma vie a un sens, je bosse, je fais mon jardin, je soigne mes animaux, on bouffe bien, on rigole.
A vraie dire je bosse énormément et ça me suffit désormais, mais la révolte fut longue avant cet apparent état de sérénité.

Pour moi, rien est fini de toute façon, tout peut arriver, les progrès étant constant, on ne peut savoir ce qui se passera demain.


Le bonheur en somme ! c'est bien, j'ai presque envie de te dire que tu as de la chance, mais d'une part je n'ose pas et d'autre part, j'imagine que c'est un boulo, un chemin que tu as fait pour en arriver là.

C'est un témoignage qui me plait, un zeste de sérénité dans une vie bien remplie :holiday j'espère avoir assez de courage pour y arriver ! (en fait, non je n'espère pas, je ne me donne pas le choix :wink: )


Juste une chose Christine, comment a été ta libido pendant tout ce temps ? l'envie est elle revenue ? je comprend que tu n'ai pas envie d'en parler ici, mais peut-être en MP ? Je n'ai pas, a ce jour de vrai témoignage qui m'offre des pistes (a suivre ou non d'ailleurs). Je vais avoir 40 ans, j'aime mon compagnon plus que tout et j'espère un jour... oui, j'espère


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 05 Mai 2013 07:24 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Oct 2005 19:15
Messages: 6208
Localisation: melleroy 45
A 40 ans ça fonctionnait très bien.

Si actuellement il ne se passe rien c'est pour pas mal de raisons.

La première est que je me couche à 21 h et dors à 21 h 01!!

Mon mari lui se couche vers 24 h...

Par contre à 6 h du matin je suis au top et évidemment il dort.

Tant que je serai dans ce rythme là, ça ne peut pas le faire.

Comme Tiloup, il y a en plus un écart d'âge de plus de 9 ans, ça doit jouer aussi je pense.

De plus il n'y a pas eu que lyme comme soucis depuis 2006 et ça nous a aussi cassé autrement.
Au paravent, ça allait.
Les soucis n'aident pas.

J'en suis arrivée à un point de tranquillité qui me convient, sans éliminer le fait que tout peut redémarrer, si non, c'est pas drôle comme idée.
Mais à 40 ans, je n'aurais pas accepté.
J'ai eu pas mal de phase de révolte d'ailleurs.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 05 Mai 2013 11:36 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 03 Mai 2013 14:31
Messages: 165
Hello..

la même pour moi...
j'avais une libido très active avant, depuis un an elle est à zéro...

alors j'ai mon taux de shbg au dessus de la normale, ce qui pourrait expliquer, mais de la à trouver un traitement..
je pense que les déréglements hormonaux + lyme ça te flingue ta sexualité...

j'espère que ça ira mieux plus tard ^^

Courage à vous :)


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 05 Mai 2013 13:44 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 11 Avr 2013 11:51
Messages: 142
christine a écrit:
A 40 ans ça fonctionnait très bien.

Les soucis n'aident pas.

J'en suis arrivée à un point de tranquillité qui me convient, sans éliminer le fait que tout peut redémarrer, si non, c'est pas drôle comme idée.
Mais à 40 ans, je n'aurais pas accepté.
J'ai eu pas mal de phase de révolte d'ailleurs.


Merci Christine pour ta réponse,

A 40 ans, tu en étais a quel stade de Lyme ? moi ça m'a cueillit un peu avant le grand boom de Lyme (les deux pieds dedans en septembre dernier, mais j'avais déjà réduit le rythme depuis un mois ou deux)

Oh que oui, les soucis.... Je suis très contente pour toi et j'espère faire de même si tout n'est pas opérationnel rapidement, mais comme toi, phases de révolte... et ça, ça ne vient pas de Lyme :wink: mais du coup c'est accentué, et moi non plus je n'accepte pas ça a 40 ans !!!

(bon ben mal barrée pour une sérénité rapide :? )


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 05 Mai 2013 13:48 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 11 Avr 2013 11:51
Messages: 142
Lauraa a écrit:
la même pour moi...
j'avais une libido très active avant, depuis un an elle est à zéro...

alors j'ai mon taux de shbg au dessus de la normale, ce qui pourrait expliquer, mais de la à trouver un traitement..
je pense que les déréglements hormonaux + lyme ça te flingue ta sexualité...

j'espère que ça ira mieux plus tard ^^

Courage à vous :)


Ah oui, je n'avais pas songé au cumul des déréglements hormonaux, qui conjugués a Lyme... dévastateur !

Bon je vais continuer a chercher des pistes, ça m'éviteras de beugler toute seule contre "ma sale bête" et un brin plus constructif

Si je trouve "la" formule magique, je vous fait signe :bigsmile quoi ? ben on peut toujours rêver :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message: Re: sexualité ?
MessagePublié: 05 Mai 2013 14:30 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 03 Mai 2013 14:31
Messages: 165
:lol: j'avoue avoir tout essayé, les plantes aux vertues aphrodisiaques ( genre plantes adaptogènes) l'acuponcture, l'hypnose, les massages thérapeutiques, l'auto martellement psychologique lol, l'ortie en gélule pour augmenter la testo, le zinc .. hum j'ai cherché tout sans rien trouvé.

j'avais essayé qq jours l'avoine, car elle fonctionne en libérant la testostérone liée, ce qui augmente la testostérone libre en circulation. pendant 3j je redécouvrais une sexualité mais c'est reparti et jamais revenu lol


MAIS si tu trouves autre chose, je veux bien !
j'avoue que c'est horrible de pas avoir de sexualité avec son copain, à moins de "faire plaisir" de temps en temps


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 59 messages ]  Aller vers la page 1, 2, 3, 4  Suivant

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Recherche de:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com

 

 

Mentions légales | Media-tiques | France Lyme | Facebook | Twitter | RSS Contact

 

Application iPhone-iPod TouchApplication iPad

 

 

France Lyme France Lyme, Association de Lutte contre les Maladies Vectorielles à Tiques. 5 Cami del Canigonenc 66740 VILLELONGUE DEL MONTS, FRANCE
SIREN : 509 637 500 • SIRET du siège : 509 637 500 00018 • NAF : 94-99 Z

 

Association reconnue d'intérêt général.