Modérateur : aj

sophie
nouveau membre
nouveau membre
Messages : 24
Enregistré le : 10 févr. 2007 21:19
Localisation : ardennes françaises

rivotril

Message par sophie »

il est totalement exclu de prendre du Rivotril et de consommer de l'alcool! quoi qu'il en soit le traitement de la ML RECOMANDE FORTEMENT d'abandonner la consommation d'alcool! Il n'est pas question non plus de prendre des doses de cheval! à doser progressivement par 10g à prendre le soir et au besoin ajouter 3à4g dans la journée PAS PLUS

SISSI69
nouveau membre
nouveau membre
Messages : 6
Enregistré le : 01 mai 2006 12:36
Localisation : LYON

Message par SISSI69 »

Je prends du RIVOTRIL depuis juillet 2004 pour des douleurs neurologiques dues au lyme.normalement je n'en prends que 10 gouttes le soir mais lorsque les douleurs sont trop intenses dans la journée j'en prends parfois la même dose matin midi et soir sinon je ne peux pas travailler tellement j'ai mal !! et à force d en prendre je n'ai aucun effet secondaire comme une diminution de concentration ou somnolence.si par hasard je l'oublie le soir cela ne m'empeche pas de m'endormir à peine allongée mais le lendemain les douleurs apparaissent plus rapidement à 9/10
je suis sous LARIAM en plus du ZECLAR depuis mi janvier si les douleurs ont trés peu diminuées elles restent tolérables si je ne reste pas trop assise.sinon j'esayerai le LYRICA qui marche bien ds les douleurs neurologiques Quelqu un a déjà essayé?
maladie de lyme depuis novembre 2003 avec beaucoup de complications , divers traitement s AB mais trop courts (consensus lyonnais)je suis actuellement sous traitement oral depuis mi octobre 2005 et je n'en vois pas le bout ! avec les herx même si certains bien améliorés aprés le 9° mois d'antibio

le forestier
nouveau membre
nouveau membre
Messages : 4
Enregistré le : 26 juil. 2012 01:11

Re: rivotril

Message par le forestier »

bonjour,

j'ai pris du rivotril qui m'avait été prescrit pour le syndrome des jambes sans repos ( impatiences dans les jambes), j'étais à 5 fgouttes mais j'ai eu de gros problèmes à l'arrêt du médicament.
pour moi , le sevrage a été difficile.(sommeil, hallucinations et autres...)

cordialement

Répondre

Retourner vers « Antidépresseurs et anxiolytiques »