Toutes les études concernant le rapport entre les maladies à tiques et la sclérose en plaques

Modérateur : aj

Répondre
Avatar du membre
nath
membre actif
membre actif
Messages : 669
Enregistré le : 23 juil. 2005 14:14
Localisation : seine et marne

un vaccin freinerait la sclérose en plaques

Message par nath »

un vaccin freinerait la sclérose en plaques

Testé sur 30 malades, un traitement à base d'ADN ralentirait les lésions cérébrales caractéristiques de la sclérose en plaques. A confirmer.

De 1ers résultats prometteurs mais à confirmer. Voilà comment le neuro-immunologiste Amit Bar-Or (Institut neurologique de Montréal) juge le 1er essai d'un vaccin curatif sur des victimes de la SEP. Réalisé sur un petit groupe de 30 malades, il semble indiquer que le traitement ralentit le rythme d'apparition de nouvelles lésions cérébrales, responsables de graves troubles neurologiques (moteurs, psychologique). Mieux, le vaccin curatif aurait induit une diminution de la réaction auto-immune caractéristique de la SEP. En effet, cette maladie est liée à une attaque du système nerveux central par le propre système immunitaire du malade. Les cellules immunitaires attaquent la protéine PBM des gaines de myéline. Celles-ci sont normalement chargées de garantir une bonne circulation de l'information entre neurones, en isolant les axes nerveux qui les relient. Or "le vaccin contient de l'ADN codant pour la PBM, ce qui provoque un phénomène de tolérance, donc une diminution de cette réaction auto-immune", explique Amit Bar-Or. POur l'instant, un seul point semble acquis: le vaccin expérimental s'avère sans danger et bien toléré. Mais pour confirmer son efficacité, l'équipe s'est engagée dans un essai multicentrique de phase II, incluant près de 290 patients.

Science et Vie, Novembre 2007

Répondre

Retourner vers « Lyme/SEP »