Toutes les études concernant le rapport entre les maladies à tiques et la sclérose en plaques

Modérateur : aj

Répondre
sciucca1
membre actif
membre actif
Messages : 219
Enregistré le : 17 mars 2006 11:51
Localisation : Paris

CD4/CD8 CD57T

Message par sciucca1 »

Bonjour à tous,
Cela fait bien longtemps que je ne suis pas venu sur ce forum. Comme la maladie ne cesse d'évoluer, comme beaucoup d'entre nous, je me suis dit que j'allais un peu reprendre mes investigations. J'ai exhumé mes prises de sang depuis 10 ans, et passé une journée à faire de beaux graphiques (je suis statisticien de profession...on ne se refait pas). En particulier, toutes ces annés, j'avais fait mesurer les taux de CD57, qui étaient accompagnés des CD3, CD4 et CD8. Attention, je parle ici des CD8+CD57+ dont les CD57T, pas les CD8-CD57+. J'ignorais que c'étaient ces derniers qui étaient importants pour Lyme, pas les premiers.
Donc, en faisant mes beaux graphiques, je me suis rendu compte sur 10 ans les CD3, CD4 et CD8 sont tout le temps bas, ne parlons pas des CD57T qui sont entre 10 et 50. Aussi, le rapport CD4/CD8 est trop haut. Bref, je vais voir l'immunologue avec tout cela. Quelques jours avant, j'avais fait une grosse poussée, parfait. J'arrive avec un bras tout faible, pas de réflexe, et la langue de travers. L'entretiens à duré deux heures. Un monsieur très sérieux, qui ne croit pas à Lyme, mais qui au moins était ouvert et s'était largement documenté, encore plus rare. Il ne m'a répondu tout de suite, mais a réagi aux lymphocytes. Pour lui, un rapport CD4/CD8 haut signe une SEP ou une maladie auto-immune. Quelqu'un sur le forum aurait-il de tels résultats ? J'ai fait des analyses, négatives. Cela pose tout de même beaucoup de questions.....
Jean

sciucca1
membre actif
membre actif
Messages : 219
Enregistré le : 17 mars 2006 11:51
Localisation : Paris

Re: CD4/CD8 CD57T

Message par sciucca1 »

Bon, eh bien je réponds à mon propre post. Suivant l'insistance de mon immunologue, je me suis fait hospitaliser en urgence en neurologie. Ponction lombaire + irm et tout et tout. On m'a expliqué au départ que l'immunologue s'était probablement trompé (qu'est ce qu'il va prendre celui là). EN définitive SEP écartée, ainsi que la sarcoïdose et autres maladies neurologique. Ce qui est énorme. Par contre, toujours une hyper-protéinorachie (0.86), sans rien d'autre. Ceci après des années de traitements. C'est décevant....
Jean

Avatar du membre
aj
membre actif
membre actif
Messages : 4107
Enregistré le : 14 déc. 2007 22:03
Localisation : près de carcassonne 11

Re: CD4/CD8 CD57T

Message par aj »

Et bien, on a été hospitalisé en même temps... :? Moi aussi, SEP écartée suite à une réaction très forte (en négatif, de nouveaux symptômes sont apparus...) aux bolus de solumédrol, ce qui signerait une cause infectieuse...
Pour toi, ils savent ce que ce n'est pas, mais pas ce que c'est, j'ai bien compris? Ils proposent quoi pour que tu ailles mieux?

sciucca1
membre actif
membre actif
Messages : 219
Enregistré le : 17 mars 2006 11:51
Localisation : Paris

Re: CD4/CD8 CD57T

Message par sciucca1 »

Si je comprends bien, on t'a injecté de la cortisone, et toi tu as explosé en symptômes, ce qui irait en effet dans le sens d'une infection bactérienne. Faut faire attention à ce genre de choses il me semble. C'est pas très sérieux, tu aurais pu rester sur le carreau.
Pour moi, suis ressorti sans traitement, rien. Ils ne savent pas d'où peut venir l'hyper-protéinorachie, et ce qui les trouble est que rien d'autre n'apparait dans la ponction lombaire, un peu comme le diabète. Ils n'excluent pas un Lyme tertiaire, mais rien ne l'indique non plus. Bref, j'en ai marre!!!! Je suis suivi à G. pour Lyme, suite à des westerns blots positifs il y a environ 9 ans (p22 et p41 en IgM, puis p25, qui est très spécifique à la Borrélia), et je me suis pris des tonnes des médicaments, enduré de soit-disant herx qui m'ont parfois emmenés aux urgences, pour un résultat pas super encourageant. Je suis enseignant-chercheur de métier. Je sais que la médecine n'est pas une science exacte et que la réponse scientifique à la maladie de Lyme, ou à d'autres maladies, est loin d'être connue. Par contre, lorsque l'on ne sait pas on cherche, et c'est lorsque l'on a tout fait et que l'on a rien trouvé que l'on dit je ne sais pas. Ce sont nos vies qui sont entre leur main. Et c'est surtout cela qui me met en colère, et c'est un gros coup de goule. Sur mon cas, comme sur beaucoup d'entre nous, il y avait au moins deux choses à faire : envoyer un flacon de LCR à Pasteur ou à la Timone pour une recherche de bactéries beaucoup plus poussée, et cela n'est pas de la science fiction. Aussi, et par contre, là je ne sais si cela est faisable, il y a plusieurs articles qui traitent du diagnostique de Lyme en analysant, non pas le total des protéines dans le LCR, mais sa composition, le protéome. Lyme 'aurait' une signature très spécifique.
Voilà. Ceci dit, ils étaient vraiment très bons dans mon service, et surtout très ouverts. La ponction lombaire s'est aussi très bien passée, j'avais la pétoche...c'est ma deuxième. Et je suis tout de même content que quelque chose sorte car, cela veut dire que mes symptômes ne sont pas forcément imaginaires!
Maintenant, si je prends un peu de recul, il y peut y avoir trois grandes explications de la persistance des symptômes, i) Persistance de la bactérie, ii) Réponse auto-immune, iii) Un autre germe ou une autre maladie. Les trois pouvant se combiner. Maintenant, au bout de 8 ans de traitement, il est peut-être temps que G. se pose les bonnes questions. Soit ils sont très forts, soit ils passent à coté de quelque chose et mettent tout le monde dans le même panier des infections invisibles. En tout cas, Lyme ou pas, mon cas signe un peu l'échec d'une démarche purement clinique avec des traitements donnés à l'aveuglette en attendant des réactions qui peuvent être aussi bien liées à un herx qu'à une intolérance. Mais comme on en sait rien, et que l'on veut quand même guérir...
je suis désolé, je suis un peu noir ce soir, je crois vraiment en avoir terriblement marre, j'aurais du faire des études de biologie, au moins j'aurais pu chercher, et ne pas dépendre du bon vouloir de nos chers médecins.....
Jean

casada
membre actif
membre actif
Messages : 1324
Enregistré le : 07 avr. 2010 16:26
Localisation : Maine et Loire

Re: CD4/CD8 CD57T

Message par casada »

Bonsoir Jean

Tes cous de g...sont bien compréhensibles...
La lecture de tes posts est impressionnante et....Parlante :cry: :cry:
aj a écrit :Ils proposent quoi pour que tu ailles mieux?
bon courage..A bientôt pour te lire
:ensemble Jos
Ensemble pour avancer... Pour partager.. Pour gagner

Répondre

Retourner vers « Lyme/SEP »