Forum Lyme Francophone

Media-tiques, portail francophone d'informations sur les maladies vectorielles à tiques • France Lyme
Nous sommes le 22 Sep 2020 13:53

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
MessagePublié: 11 Fév 2006 02:27 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 21 Juil 2005 23:30
Messages: 284
Localisation: RUPT SUR MOSELLE VOSGES
Lu sur : http://www.canlyme.com/frpsy.html

Et retraduit à la demande de ma Psy qui confrontée à de nombreux cas voudrait mieux comprendre
Elle a ajouté que l’écoute du malade était primordiale
Elle m’a dit pour une autre Lymie qui la consulte : « elle serait allée voir un psy (sic !), on l’aurait diagnostiquée hystérique à cause de ses tremblements et de son manque d’équilibre ! »

C'est un peu long mais ça me parait essentiel

Manifestations psychiatriques de la maladie de LYME
Brian A. Fallon, le M D.
Le service de Psychiatrie, le Collège de Médecins et les Chirurgiens d'Université de Columbia
La division de Thérapeutique, New York Institut Psychiatrique de l'état,de New York, New York.,
Jenifer A. Nields, le M D., Joseph J. Burrascano, le M D. L'Hôpital de Southampton, Southampton, New York., Kenneth Liegner, le M D. Le Centre septentrional d'Hôpital de Westchester, Mt. Kisco, New York. Donato DelBene, B UN. Le service de Psychiatrie, le Collège de Médecins et les Chirurgiens d'Université de Columbia, et la Division de Thérapeutique, New York Institut Psychiatrique de l'état, New York, New York., Michael R. Liebowitz, le M D. Le service de Psychiatrie, le Collège de Médecins et les Chirurgiens d'Université de Columbia, et la Division de Thérapeutique, New York Institut Psychiatrique de l'état, New York, New York
Réimprimé de: Psychiatrique Trimestriel, Vol63, Aucun 1, Bondir 1992


Une étude sur les manifestations psychiatriques de la borréliose de Lyme suggère que les problèmes psychiatriques soient une caractéristique de borréliose de Lyme.
En 1930 un malade qui a été décrit trois mois après un Erythème Caractéristique Migrant (ECM) a développé une encephalite avec des symptômes psychotiques et des anomalies de LCR marquées . Plus récemment, un malade avec borréliose de Lyme a été décrit ayant une image clinique était non différentiable d'une schizophrénie endogène. La paranoïa du malade et ses hallucinations ont disparu après une semaine de traitement antibiotique avec ceftriaxone, mais ensuite le malade a montré un « syndrome de cerveau organique doux. »
ENEurope, deux articles récents ont montré que les symptômes psychiatriques peuvent être une caractéristique importante de la borréliose de Lyme, y compris la dépression et les psychoses. Kohler a décrit un ensemble de symptômes psychiatriques associés à des symptômes neurologiques : fibromyalgie, fasciculations musculaires pénibles, et la dépression peut dominer l'image clinique. Une méningopolynévrite lymphocytique peut arriver avec un désordre psychiatrique organique, . Au stade III, des encéphalites chroniques et des myélites accompagnées de sévères syndromes psychiatriques, tel que psychoses, démence, et anorexie mentales.
Aux États-Unis, Pachner a présenté deux malades dont les symptômes étaient principalement psychiatriques. Un garçon de 12 ans avec une arthrite de Lyme confirmée, traité avec des antibiotiques oraux est devenu par la suite déprimé et anorexique. Après avoir été admis dans un hôpital psychiatrique avec le diagnostic de d'anorexie mentale, il a eu une sérologie positive pour Borrelia burgdorferi. Le traitement de 14 jours d'antibiotiques intraveineux a résolu sa dépression et son anorexie; cette amélioration a été soutenue pendant 3 ans. Un homme de 21 ans séropositif pour Borrelia burgdorferi a développé la confusion progressive, l'agitation, désorientation, le rire inopportun, et les explosions violentes, une biopsie du lobe temporal a révélé la présence de spirochètes. Le traitement avec la pénicilline en IV eu pour résultat un retour à la normale en 3 mois.
Dans une étude américaine portant sur 27 malades atteints de neuroborréliose persistante, 33% ont été déprimé (basé sur leurs scores sur l'Inventaire de Personnalité de Multiphasic de Minnesota (2)). 89% de ces 27 malades avait aussi en évidence une encéphalopathie « douce » caractérisée par la perte de mémoire (81%), somnolences de jour excessives (30%), irritabilité extrême (26%), et des difficultés à trouver leurs mots (19%). Les études faites indiquent significativement plus de dépression pour les malades avec une borréliose de Lyme persistante que pour les « normaux » (20) et les autres malades chroniques (39).
Le diagnostic précis est difficile du fait que beaucoup des symptômes caractéristiques de la maladie de Lyme sont communs avec la dépression, y compris irritabilité, la fatigue, émotivité exacerbée, difficultés de concentration, les problèmes de mémoire, et le sommeil perturbé (2). Eliminer la maladie de Lyme comme une cause de ces symptômes dépressifs peut être difficile parce que les tests sérologiques actuellement disponibles sont inadéquats, un tiers des malades ne se rappellent pas d’une éruption ou d’une morsure de tique, et une longue période asymptomatique peut précéder les symptômes tardifs. Même quand le diagnostic de maladie de Lyme est confirmé le traitement clair et optimal de ces symptômes dépressifs est incertain parce que pour beaucoup de malades, les symptômes persistent même après le traitement standard de 3 semaines d'antibiotiques. Les psychiatres n'ont pas actuellement d'indication sur comment traiter ces malades. Pendant que quelques-uns argumentent que les symptômes dépressifs dans le contexte de maladie de Lyme sont des preuves d'infection disséminée chronique, les autres croient que ceux-ci représentent une réponse émotive au fait d’avoir une maladie grave. Le traitement idéal (si la première hypothèse se confirme) consisterait à un traitement antibiotique plus long, En revanche si la seconde est la bonne, une psychothérapie ou une thérapie à base d’antidépresseurs serait le traitement de choix. Retarder un traitement antibiotique supplémentaire à cause d’un mauvais diagnostic de la maladie peut permettre à une maladie aiguë de devenir chronique (2).
En conclusion, si l'étude est systématique on comprend mieux la concomitance de la pathophysiologie et de problèmes psychiatriques pour les malades atteints de borréliose de Lyme et on peut déterminer le traitement optimal. Une étude critique de la littérature indique que les problèmes d'humeur, de mémoire, et de sommeil sont des caractéristiques de cette maladie. Que la borréliose de Lyme cause aussi des désordres psychotiques et nourrit les désordres reste une question ouverte. La neurosyphilis, aussi causé par un spirochète, est connue pour être associée avec des problèmes de mémoire, la dépression, la manie, des psychoses, et des changements de caractère, tel que irritabilité, émotivité, et l'apathie (40). Etant donné les ressemblances frappantes entre la syphilis et la maladie de Lyme, Il se peut que tous les symptômes psychiatriques vus pour une neurosyphilis soient bientôt peut être aussi reconnus comme les caractéristiques de la borréliose de Lyme.

_________________
François mon topo
Un homme sans femme c'est comme un poisson sans bicyclette
Une asso qu'elle est bien !


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2006 10:56 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Oct 2005 19:15
Messages: 6194
Localisation: melleroy 45
François,

Merci pour ce travail.

Bises

christine


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 11 Fév 2006 11:41 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Juil 2005 14:14
Messages: 669
Localisation: seine et marne
:bvo :merci :mouak

_________________
Nath, Paris
:idea: lexique des abréviations


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Fév 2006 10:24 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 25 Août 2005 18:29
Messages: 124
Localisation: Auvergne
Oui effectivement François ton boulot n'a pas été fait pour rien!

Est-ce que je fais l'effort d'offrir "symptômes et caractéristiques" de lyme à la pédopsychiatre de ST Vincent de Paul qui ne veut pas reconnaitre les atteintes cognitives et l'encéphalite avec lyme?????
Donc qui n'a aucune solution et ne veut surtout pas ouvrir les mirettes pour essayer de s'intéresser au sujet.
Ce n'est pas vraiment son domaine mais elle reste très insensible au sujet.
Je pense aux autres enfants lymés qui vont passer par elle.
Un bilan psy est automatique là-bas à chaque hospitalisation!!!C'est ce que j'ai découvert dernièrement. :roll: :roll: :wink:


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
MessagePublié: 26 Avr 2006 20:47 
Hors-ligne
membre actif
membre actif
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: 23 Juil 2005 14:14
Messages: 669
Localisation: seine et marne
J Neuropsychiatry Clin Neurosci. 1995 Summer;7(3):345-7. Related Articles, Links

Rapidly progressive frontal-type dementia associated with Lyme disease.

Waniek C, Prohovnik I, Kaufman MA, Dwork AJ.

New York State Psychiatric Institute, NY 10032, USA.

The authors report a case of fatal neuropsychiatric Lyme disease (LD) that was expressed clinically by progressive frontal lobe dementia and pathologically by severe subcortical degeneration. Antibiotic treatment resulted in transient improvement, but the patient relapsed after the antibiotics were discontinued. LD must be considered even in cases with purely psychiatric presentation, and prolonged antibiotic therapy may be necessary.

Publication Types:
Case Reports

PMID: 7580195 [PubMed - indexed for MEDLINE]

_________________
Nath, Paris
:idea: lexique des abréviations


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Recherche de:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com

 

 

Mentions légales | Media-tiques | France Lyme | Facebook | Twitter | RSS Contact

 

Application iPhone-iPod TouchApplication iPad

 

 

France Lyme France Lyme, Association de Lutte contre les Maladies Vectorielles à Tiques. 5 Cami del Canigonenc 66740 VILLELONGUE DEL MONTS, FRANCE
SIREN : 509 637 500 • SIRET du siège : 509 637 500 00018 • NAF : 94-99 Z

 

Association reconnue d'intérêt général.