mimija
membre actif
membre actif
Messages : 415
Enregistré le : 19 mai 2006 11:30
Localisation : franche-comté

rivotril

Message par mimija »

Bonjour à tous,
J'aimerais bien savoir qui prend du rivotril, pourquoi vous a-t-il été prescrit, et à quelle dose le prenez-vous?
Merci pour vos réponses.

sciucca1
membre actif
membre actif
Messages : 219
Enregistré le : 17 mars 2006 11:51
Localisation : Paris

Message par sciucca1 »

Bonjour,

Ce médicament est principalement utilisé comme anxiolitique. C'est un dérivé de valium. Il est aussi utilisé comme décontracturant. J'en ai utilisé suite à un accident de la route, j'avais les nerfs crâniens touchés. La posologie était de 5 goutes le soir. Parfois j'en prends pour dormir et me détendre un peu lorsque la maladie est trop forte. Cela marche pas mal.
Jean

Avatar du membre
Jacqueline
membre actif
membre actif
Messages : 125
Enregistré le : 14 août 2005 22:12
Localisation : MAGNY EN VEXIN

Message par Jacqueline »

Bonsoir,

Je prends du rivotril depuis quelques années, cela m'a été donné par G au début 5 gttes par jour, puis 12 gttes, mais là j'ai diminué la dose, car je conduis pas mal et je m'endormais complètement au volant. 5 gouttes par jour cela va, cela m'aide à dormir, disons 3 à 4 heures par nuit, et sa supprime un peu la douleur, je souffrai moins lorsque je prenais 12 gttes le soir. et là je viens de lire que quelqu'un disait que ça calmé. Je me demandais pourquoi j'étais si calme, avant un rien me faisait mettre en colère, mà je garde un calme, que mon entourage n'en revienne pas, effectivement cela doit être dû au rivotril.
jacqueline

Avatar du membre
Caroline
membre actif
membre actif
Messages : 283
Enregistré le : 27 nov. 2005 13:06
Localisation : Landes

Message par Caroline »

Bonjour,

Le Rivotril est un neuroleptique classique pour les epilepsies graves.
L'interêt est que c'est " une benzodiazépine" qui agit sur le système neuro musculaire et donc peut calmer les douleurs liées à une neuroborréliose.

Voilà un descriptif :

Molécule(s) Clonazépam


Classe thérapeutique Anticonvulsivant de la famille des benzodiazépines



Laboratoire(s) Roche




Indications RIVOTRIL est utilisé pour traiter certaines formes d'épilepsie graves.


Informations pratiques RIVOTRIL peut entraîner une dépendance.

RIVOTRIL est délivré seulement sur ordonnance.


Mode d'action Le clonazépam (principe actif de RIVOTRIL) agit au niveau du système nerveux central (dans le cerveau) pour empêcher une stimulation excessive de certaine zone et la survenue de crise d'épilepsie.


En cas d'oubli L'horaire des prises doit être strictement respecté. Lors de déplacements, munissez-vous d'une copie de votre ordonnance pour éviter de sauter une prise en cas d'oubli du médicament. Conservez à l'abri de la lumière. Attention : Ne pas doubler la dose.


Effets secondaires On observe parfois avec RIVOTRIL des trous de mémoire, une mauvaise coordination des mouvements, une somnolence (en particulier en début de traitement et chez les personnes âgées). Le médicament peut éventuellement provoquer une irritabilité et une excitation. En cas de doute, consultez votre médecin traitant le plus tôt possible.


Contre-indications /
Précautions d'emploi Les benzodiazépines ne doivent pas être utilisées en cas d'allergie aux benzodiazépines.

Les benzodiazépines ne doivent pas être utilisées en cas d'insuffisance respiratoire. La prudence est de rigueur en cas de myasthénie.

L'arrêt brutal expose à la réapparition des crises, les doses doivent donc être diminuées progressivement. Ayez toujours une ordonnance de secours du vous..

Seul le médecin peut apprécier le risque en cas de grossesse. L'allaitement est déconseillé.

Les enfants et les nourrissons ne doivent recevoir RIVOTRIL que sous contrôle médical.

Chez le sujet âgé ( 60 ans), RIVOTRIL peut entraîner une somnolence ou des sensations vertigineuses. Consultez votre médecin traitant.

Les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines doivent être avertis des risques de somnolence.

Seul le médecin peut adapter la posologie en fonction de l'effet obtenu.


Interactions
médicamenteuses RIVOTRIL peut interagir avec de nombreux autres médicaments, notamment avec les sédatifs et l'alcool.


Surdosage Le surdosage peut se manifester par sommeil profond, puis un coma. En cas de doute, contactez immédiatement le centre antipoison le plus proche.



Il existe des formes beaucoup plus "light"...

Caro

mimija
membre actif
membre actif
Messages : 415
Enregistré le : 19 mai 2006 11:30
Localisation : franche-comté

Message par mimija »

Bonjour Caro,
Longtemps après, je refais un tour sur le forum et en relisant ton message , je vois que tu parles de formes beaucoup plus légères que le rivotril, peux-tu me donner des détails? STP
à+

Avatar du membre
Caroline
membre actif
membre actif
Messages : 283
Enregistré le : 27 nov. 2005 13:06
Localisation : Landes

Message par Caroline »

salut,

et bien moi je prends ponctuellement du victan (aussi benzodiazépine)... (en général 1/2 me suffit) et j'évite les prises prolongées.

Vois avec ton médecin ce qu'il en pense...
amitiés

Caro

mimija
membre actif
membre actif
Messages : 415
Enregistré le : 19 mai 2006 11:30
Localisation : franche-comté

Message par mimija »

Caro, merci pour ta réponse rapide, je vais me renseigner en effet, plus j'élimine de médicament alopathique , plus je suis heureuse!
Bonne journée

mimija
membre actif
membre actif
Messages : 415
Enregistré le : 19 mai 2006 11:30
Localisation : franche-comté

Message par mimija »

En fait, je viens d'aller voir la composition du victan et celle du rivotril, et je m'aperçois qu'ils font tous les 2 parties de la famille des benzodiazépines!!
C'est du pareil au même!
:( Désolée!
:mouak

Avatar du membre
christine
membre actif
membre actif
Messages : 6193
Enregistré le : 23 oct. 2005 19:15
Localisation : melleroy 45

Message par christine »

Mimiha,

Veux tu que je te nomme d'autres benzo????

La première est le valium!!!

Ensuite de t^te : urbanyl, lexomil, témesta,xanax etc......
myolastan.

Voila une panoplie.

Chacun a ses demi vie et ses indications spécifiques mais tous donnent un peut la même sensation.

Je prend à l'occasion un peut de lexomil mais jamais tous les soirs.
Juste pour un répit, parfois je n'en prend pas pendant un an.

Amitiés

Christine

Avatar du membre
Caroline
membre actif
membre actif
Messages : 283
Enregistré le : 27 nov. 2005 13:06
Localisation : Landes

Message par Caroline »

... oui la différence est dans les dosages et les demi vies.
Pour le victan le médecin qui me l'avait prescrit m'avait dit que c'était moins fort que le lexomyl (que je ne supporte pas.... or même famille aussi) et avec une demi vie plus importante.

Mais en effet comme dit Christine, pas de prises régulières car les benzo provoquent une forte accoutumance...

amitiés

Caro

Avatar du membre
christine
membre actif
membre actif
Messages : 6193
Enregistré le : 23 oct. 2005 19:15
Localisation : melleroy 45

Message par christine »

Caro,

Je me permets de moduler un peu.

Si prise régulière obligée par une cause ou une autre, il faut surtout garder en t^te qu'il y aura syndrome de seuvrage si l'on arrête d'un coup.

Ne pas tenter de se seuvrer si les benzo sont donnés à visée antiépileptique;

Amitiés

Christine

mimija
membre actif
membre actif
Messages : 415
Enregistré le : 19 mai 2006 11:30
Localisation : franche-comté

Message par mimija »

Merci beaucoup pour toutes ces précisions,
On m'a donné le rivotril non pas pour un problème d'épilepsie, mais pour mes soucis de névralgies faciales et c'est vrai qu'avec j'en fais moins et je dors mieux!
Mais plus tard, j'aimerais pouvoir l'arrêter, dans la logique , je devrais pouvoir une fois que mes antibio m'auront débarrassée de cette saleté de bactérie, qui doit être la cause de mes névralgies?
Enfin, je comprends ça comme ça....
à+ :mouak

Avatar du membre
christine
membre actif
membre actif
Messages : 6193
Enregistré le : 23 oct. 2005 19:15
Localisation : melleroy 45

Message par christine »

Mimija,

Oui le rivotril agit sur les douleurs de déaférentations (douleurs neuro de type zona)

Donc quand tu iras mieux il faudra te seuvrer gouttes par gouttes.

Surtout ne pas arrêter d'un coup afin d'éviter le syndrome de seuvrage car si non tu sauras plus pourquoi ça va pas.

Amitiés

Christine

danie
membre actif
membre actif
Messages : 81
Enregistré le : 24 avr. 2006 18:09
Localisation : 78

rivotril

Message par danie »

Mimija moi aussi on me l'avait prescrit voici 1 an (avant que je demande ma sérologie Lyme) et j'en ai pris un peu, mais comme toi très à reculons et je n ai jamais remarqué que ça m'aidait. Je me méfie des benzodiazépines comme de la peste !

Danie

sophie
nouveau membre
nouveau membre
Messages : 24
Enregistré le : 10 févr. 2007 21:19
Localisation : ardennes françaises

rivotril

Message par sophie »

entierement d'accord avec Mimija Quand on ne peut faire autrement mieux vaut le Rivotril que le Valium Il est tout à fait possible de l'arreter progressivement et de s'enpasser aussi definitivement ! Je l'ai pris personellement pour les douleurs consecutives à un cancer......... PENDANT 5 ANS et aujourd'hui je ne l' UTILISE PLUS Cela m'a permis de supporter des douleurs

Répondre

Retourner vers « Antidépresseurs et anxiolytiques »