Modérateur : aj

Répondre
Avatar du membre
cathcath4
membre actif
membre actif
Messages : 124
Enregistré le : 25 août 2005 18:29
Localisation : Auvergne

ETUDES INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE France

Message par cathcath4 »

INDISPENSABLE

http://www.invs.sante.fr/surveillance/lyme/default.htm (Alsace, Limousin, Aquitaine...)

Je rappelle que ce sont des études épidémiologiques avec EM+test positif pour le moment.
l'INVS va procéder plus tard à des études moins sélectives au niveau des test ou EM

Avatar du membre
Caroline
membre actif
membre actif
Messages : 283
Enregistré le : 27 nov. 2005 13:06
Localisation : Landes

Re: ETUDES INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE France

Message par Caroline »

cathcath4 a écrit :INDISPENSABLE

Alsace rechercher sous maladie de lyme

http://www.invs.sante.fr/surveillance/index.htm

Limousin rechercher sous maladie de Lyme

http://www.invs.sante.fr/surveillance/index.htm

Je rappelle que ce sont des études épidémiologiques avec EM+test positif pour le moment.
l'INVS va procéder plus tard à des études moins sélectives au niveau des test ou EM
Quelqu'un pourrait-il m'expliquer pourquoi il n'y a pas plus de régions concernées ?
Plusieurs cas de lyme (avec "grand luxe" tests positifs )dans ma région mais rien ne semble vraiment bouger...

Avatar du membre
nath
membre actif
membre actif
Messages : 669
Enregistré le : 23 juil. 2005 14:14
Localisation : seine et marne

Message par nath »

c'est un problème politique caroline... un problème de santé publique si tu vois ce que je veux dire...
lors d'un communiqué de presse de 2004(? je crois), le ministère de la santé à reconnu que l'ensemble du territoire français été touché.

lea
membre actif
membre actif
Messages : 476
Enregistré le : 07 avr. 2006 12:34

etudes institut de veille sanitaire France

Message par lea »

Bonjour à toutes et tous,

Petit constat
en prenant l'Alsace comme exemple:

Dans son rapport complet (44 pages format PDF) sur la période mars 2001-février 2003, le CNR Borrélia spécifie : page 20, alinéa 5.2.2

Distribution des cas :
Au cours de ces deux années, les médecins participant au réseau de surveillance ont signalé 1496 nouveaux cas de maladie de Lyme.
cent trente et un signalements qui ne correspondaient pas au critères de définition de cas on été exclus de l'analyse. Les exclusions se répartissent de façon suivante :
- signes cliniques n'entrant pas dans la définition des cas : 49 (38%)
- date de diagnostic incompatible, soit cas de maladie de Lyme dont le diagnostic était antérieur à la date de la mise en place du réseau de surveillance, ou cas ancien de Lyme revu pour sérologie sans nouvelle mise sous traitement : 26 (20%)
- sérologie positive isolée sans symptomatologie : 22 (17%)
- piqûre de tiques isolée sans symptomatologie : 16 (12%)
- formes secondaires ou tertaiaires avec sérologie négative : 11 (8%)
- formes secondaires et tertiaires sans prescription de sérologie : 7 (5%)

Dans un second temps, un appel d'offre (lien sénat) a été lancé en date de février 2005, pour la période 2006-2009 concernant une collaboration en liaison avec l'Institut de Veille Sanitaire à la surveillance épidémiologique sur tout le territoire....pour contribuer à l'alerte en signalisant tout événement inhabituel : augmentation du nombre de cas, apparition de cas groupés, modification des formes cliniques, etc etc....
Et ceci, avec les mêmes critères que lors de la première surveillance!

Sachant que dans le premier rapport (sur l'Alsace), dans mon canton par exemple, 15% des medecins ont joués le jeu pour finir à 10% avant la fin du programme, des questions se posent à moi :

1. Pourquoi des appels d'offres? N'est-il pas grand temps, que les signalisations d'infections récentes ou non, soient obligatoires? Tu peux, si tu veux, bon , cela va te faire de la paperrase, mais si tu en as marre, tu peux toujours décrocher"......la vie des patients atteints n'a pas plus de valeur que cela!
2.Que deviennent et où se situent les malades dignostiquées ou non, dont l'infection est antérieure aux différents programmes?
Et bien, OUT, ils ne comptent pas.......surtout si leur toubib en a décidé ainsi! tu n'entres pas dans leur case, basta, de quoi te plaint-tu?
3. Quand va-t-on s'arrêter de faire "pondre" ce genre d'inepties par des "énarques" qui planent plus haut que le petit nuage du Petit Prince de St EX. Je suis persuadée qu'ils ne savent même pas dessiner un mouton!

C'est franchement de la folie!
Plus je prends de l'âge, et plus je devrais rejoindre le camp des" sages"
Mais dans ces conditions : impossible!


:mur :mur :mur

Répondre

Retourner vers « Pasteur/INVS/institutions françaises »