Toutes les études concernant le rapport entre les maladies à tiques et la sclérose en plaques

Modérateur : aj

Répondre
Avatar du membre
lali
membre actif
membre actif
Messages : 1504
Enregistré le : 20 janv. 2006 21:21
Localisation : auvergne
Contact :

interferon et WB

Message par lali »

Je suis sous interferon depuis un an et demi: rebiff 44mg.
J'aiermais savoir si je fais un WB, étant donner que le rebiff agit sur le sytème immunitaire, il n'y aura pas d'interférance?

Avatar du membre
christine
membre actif
membre actif
Messages : 6194
Enregistré le : 23 oct. 2005 19:15
Localisation : melleroy 45

Message par christine »

Charlie,

Bonjour.

ca c'est une colle pour moi!!!

Désolée, j'espère que quelqu'un pourra répondre.

amitiés

christine

Avatar du membre
Sylvie
membre actif
membre actif
Messages : 145
Enregistré le : 21 juil. 2005 20:54
Localisation : Paris, France

Re: interferon et WB

Message par Sylvie »

charlie03 a écrit :Je suis sous interferon depuis un an et demi: rebiff 44mg.
J'aiermais savoir si je fais un WB, étant donner que le rebiff agit sur le sytème immunitaire, il n'y aura pas d'interférance?
Bonjour Charlie,

... aucun malade de Lyme que je connais n'étant sous interféron, je serais bien en peine de te répondre... il y a un forum médical peut-être plus apte que nous à te répondre sur ce point, c'est là:
http://www.atoute.org/

smalljim
membre actif
membre actif
Messages : 46
Enregistré le : 12 janv. 2006 15:48

Message par smalljim »

Le mieux c'est d'expérimenter.
Peut être qu'il faudrait faire un test ELFA avant ?

Smalljim.

Avatar du membre
lali
membre actif
membre actif
Messages : 1504
Enregistré le : 20 janv. 2006 21:21
Localisation : auvergne
Contact :

Message par lali »

Je vais raconter mon histoire, mais là, j'ai posé une question avant de donner des explications.
Le rebif est un interferon beta-1a, immunomodulateurs. C'est une substance normalement produite par chacun d'entre nous, qui est capable de modifier l'équilibre des réactions immunitaires dans un sens qui s"avère soit disant bénéfique chez les SEP.
Je me pose la question suivante: pour un lymé, l'interferon est-il positif ou négatif?
on sait par exemple que la cortisone n'est pas bonne pour les lymés alors qu'on ralentit les poussées de sep avec!

Avatar du membre
christine
membre actif
membre actif
Messages : 6194
Enregistré le : 23 oct. 2005 19:15
Localisation : melleroy 45

Message par christine »

Bon j'ai potassé le vidal pour toi.

La seule chose que j'en ai ressortie c'est qu'on peut faire des auto anticorps.

je sais pas ce que ça peut faire mis à par que ça diminurait l'effet du produit ensuite.

donc faudrait un biologiste pour savoir si ça peut jouer sur une résultat de WB.

Il y a t'il un biologiste dans le coin?????

Amitiés

christine

Avatar du membre
Agnès
Modérateur
Modérateur
Messages : 1542
Enregistré le : 05 oct. 2005 12:48
Localisation : PARIS

Message par Agnès »

Lali, moi aussi je suis bien embêtée pour te répondre (je suis biologiste de formation, mais cela fait belle lurette que je n'ai plus fait d'immunologie). L'idéal étant de poser cette question à un infectiologue.
D'après ce que dit le Vidal sur le Rebif (INF beta1a), il a des propriétés immunomodulatrices, antivirales et antiprolifératives. Il est écrit que le mécanisme d'action précis du Rebif dans la SEP était encore à l'étude. Mais je viens de lire sur un site datant de novembre 2003 que l'INF béta "stimule différentes substances qui diminuent l'activité du système immunitaire"... ceci ne laisse présager rien de bon quant à l'effet de l'INFbeta sur le lyme. Nous savons déjà tous que la Borélia se débrouille pour échapper -et même inactiver- notre système immunitaire.
L'idéal est donc que tu mettes au clair au plus vite de quelle maladie tu souffres...si c'est Lyme, (et non pas la SEP) à mon avis ton infectiologue te fera arrêter l'interféron.
Bon courage à toi et tiens nous au courant.

Avatar du membre
lali
membre actif
membre actif
Messages : 1504
Enregistré le : 20 janv. 2006 21:21
Localisation : auvergne
Contact :

Message par lali »

Trés bonne réponse agnès.
J'essaie de faire au plus vite.
Je suis en train de réactiver mon dossier CPAM reconnu en maladie professionnelle en 1991.
Depuis, ils se sont informatisés et pas de trace. Ils font des recherches.
Heureusement que j'avais conservé ts les originaux avec AR.
Ensuite, c'est prévu avec mon toubib ami de 20 ans, de lancer un western blot, avec un certif rechute à la CPAM. On verra si ça passe pour une sep déjà en route.
En 2003 et 1995, a ma demande tjrs, j'ai été élisa-, donc on a pas cherché plus loin. Maintenant je sais.

Avatar du membre
nath
membre actif
membre actif
Messages : 669
Enregistré le : 23 juil. 2005 14:14
Localisation : seine et marne

Message par nath »

lali a écrit :Trés bonne réponse agnès.
qu'est ce qu'elle gagne :?: :lol:

Avatar du membre
Agnès
Modérateur
Modérateur
Messages : 1542
Enregistré le : 05 oct. 2005 12:48
Localisation : PARIS

Message par Agnès »

lali a écrit :Trés bonne réponse agnès.
J'essaie de faire au plus vite.
Ensuite, c'est prévu avec mon toubib ami de 20 ans, de lancer un western blot, avec un certif rechute à la CPAM. On verra si ça passe pour une sep déjà en route.
En 2003 et 1995, a ma demande tjrs, j'ai été élisa-, donc on a pas cherché plus loin. Maintenant je sais.
Bon courage à toi...c'est un vrai parcours du combattant mais tu finiras par voir le "bout du tunnel"... si c'est lyme et que tu es mis sous antibio, faudra aussi t'accrocher...
Bises
Agnès

Lymette
membre actif
membre actif
Messages : 46
Enregistré le : 06 déc. 2005 11:20
Localisation : centre

Message par Lymette »

Bonjour Lali,

comment es tu arrive a prendre de l'interferon? As tu une diagnose de SEP?

cristina

Avatar du membre
lali
membre actif
membre actif
Messages : 1504
Enregistré le : 20 janv. 2006 21:21
Localisation : auvergne
Contact :

Message par lali »

bjr lymette.
J'ai été dignostiqué sep secondaire progressive en sep 2003. Alors que je suis malade depuis 1990. Peut-être est ce un peu de ma faute car j'aurais probablement pu me soigner plus tôt :?
Moi, j'ai tjrs pensé lyme ou autre chose et j'ai rejeté sep.
Puis en 2003, le handicap a été trop voyant notamment physiquement. J'avais les jambes qui se bloquaient du à une spacticité invalidante, la fatigue me diminuait trop pour être opérationnel à mon travail.
En fait, j'ai été obligé de passer le cap: je suis malade, il faut que je me soigne.
Là, en neuro, CHU clermontFd, prof Clavelou, à mon histoire et mes symptomes, me persuade que ce ne peut être lyme ou vaccin de rage que j'ai eu à l'époque... vous avez une sep.
Déclaration en ALD etc....
Pas de traitement nécessaire d'aprés lui sauf liorésal pour la spasticité.
Séquelle dû à la maladie qui n'est pas active, avec l'age, agravation des symptomes
Du moment ou j'ai décidé de me soigner, j'ai voulu tout mettre en oeuvre.
2004, j'ai fait deux poussées :roll: traitées en flash apr 5 jours de cortisone à haute dose en perf; pour obtenir un traitement de fond rebiff.
Ils ont vu que j'adhérais psychologiquement au traitement, que je semblais être dans la catégorie traitable,...... :? et j'ai obtenu mon traitement rebiff 44mg en janvier 2005.
Depuis janvier 2006, je me suis à nouveau convaincu de tout faire pour savoir la part de lyme dans mon histoire, j'attends cette semaine mon WB, et après, même si c'est négatif, j'essaie d'aller à G voir .. :D

Répondre

Retourner vers « Lyme/SEP »