Forum Lyme Francophone

Media-tiques, portail francophone d'informations sur les maladies vectorielles à tiques • France Lyme
Nous sommes le 24 Fév 2020 17:04

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 
Auteur Message
MessagePublié: 23 Oct 2007 19:22 
Hors-ligne
membre actif
membre actif

Enregistré le: 06 Juil 2006 17:24
Messages: 328
http://www.pubmedcentral.nih.gov/picren ... obtype=pdf

A lire impérativement, et en entier, à mon humble avis!

Traduction de l'abstract et de la conclusion, et je vous encourage vraiment à au moins regarder les diagrammes qui illustrent bien les mécanismes par lesquels les bactéries se planquent dans certains sites (intestins, appareil génital et urinaire, appareil respiratoire) pour ensuite ré-ensemencer les articulations et causer ces réactions inflammatoires (arthrite).

Les tableaux donnent des listes de bactéries connues ou supposées d'être à l'origine de ces mécanismes.

Cet article est écrit par des chercheurs en rhumato donc ils se préoccupent des articulations qui sont des sites qu'on croyait précédemment stériles, mais ces mêmes mécanismes sont maintenant décrits pour d'autres sites "séquestrés" en particulier le Système Nerveux Central où ce même mécanisme va causer d'autres pathologies inflammatoires dites "auto-immunes".

Il y a eu plein d'autres articles depuis sur ce même sujet, mais je trouve celui-ci assez simple et compréhensible, et en plus il émane de la recherche FRANCAISE! (même si Alasacienne :) ), et en plus on peut y accéder en entier avec diag et tableaux

Nelly

Les microbes atteignent la cavité synoviale soit pendant une bactérémie soit en y étant transportées par des cellules lymphoïdes ou de monocytes infectés. Une stimulation excessive du système immunitaire peut en résulter et déclencher une arthrite. Certaines formes d'Arthrite Réactionnelle correpondent à une arthrite due à la persistance de microbes (ndlt dans l'articulation) et d'autres formes correspondent à une arthrite infectieuse mais liée à une infection localisée à distance de l'articulation.

CONCLUSION

Le concept de rhumatisme inflammatoire va probablement être transformé par l'étude de ces bactéries à croissance lente qui ont la particularité d'entrer facilement dans un hôte (en se liant aux molécules d'adhésion des muqueuses) et d'y persister en se "cachant" de certaines cellules et/ou en déclenchant une tolérance immunitaire spécifique par mimétisme moléculaire (molecular mimicry).

Ces bactéries parasites parfaitement adaptées à l'hôte ont probablement été sélectionnées au cours de l'évolution parallèle des bactéries et de l'espèce humaine.

Cette cohabitation (entre ces bactéries et l'hôte) résulte d'un équilibre délicat entre la réponse immunitaire de l'hôte et la virulence de la bactérie. Toute modification d'un de ces facteurs peut déclencher l'apparition d'arthropathies inflammatoires du type Arthrite Réactionnelle et probablement également d'autres formes de rhumatisme périphérique inflammatoire. Néanmoins de nombreuses questions restent encore sans réponses.


Nelly

Reactive arthritis or chronic infectious arthritis

J Sibilia, F-X Limbach

Ann Rheum Dis 2002;61:580–587

Microbes reach the synovial cavity either directly during

bacteraemia or by transport within lymphoid cells or

monocytes. This may stimulate the immune system

excessively, triggering arthritis. Some forms of ReA

correspond to slow infectious arthritis due to the

persistence of microbes and some to an infection

triggered arthritis linked to an extra-articular site of

infection.


CONCLUSION

The concept of inflammatory rheumatism is probably going to
be transformed by study of these slow growing bacteria which
have the particular ability of entering the host easily (by binding
to mucosal adhesion molecules) and persisting there by
“hiding” in certain cells and/or by inducing a specific immune
tolerance through molecular mimicry.
It is perhaps these “parasite” bacteria, perfectly adapted to
their host, which have been selected in the course of the parallel
This cohabitation results from a subtle equilibrium between
the immune response of the host and the virulence of the bacterium.
Any modification of one of these factors may lead to
the appearance of inflammatory arthropathy of the type ReA
and probably also of other forms of peripheral inflammatory
rheumatism. However, numerous questions still remain to be
answered (box 2)
evolution of the bacterial world and the human species.


Haut
 Profil  
Répondre en citant  
Afficher les messages publiés depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 1 message ] 

Les heures sont au format UTC + 2 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Recherche de:
Aller à:  


Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduit par phpBB-fr.com

 

 

Mentions légales | Media-tiques | France Lyme | Facebook | Twitter | RSS Contact

 

Application iPhone-iPod TouchApplication iPad

 

 

France Lyme France Lyme, Association de Lutte contre les Maladies Vectorielles à Tiques. 5 Cami del Canigonenc 66740 VILLELONGUE DEL MONTS, FRANCE
SIREN : 509 637 500 • SIRET du siège : 509 637 500 00018 • NAF : 94-99 Z

 

Association reconnue d'intérêt général.